Start Yvonne suhor dating

Yvonne suhor dating

C'est la seule façon de nous préserver des nationalismes et des racismes.

Quand on se retrouve quotidiennement sur un plateau, le public a l'impression que l'on est très proches. Puis, une fois que le trounage est terminé on se rend compte qu'on n'avait rien en commun avec la plupart de ses partenaires. Les femmes ne doivent pas être séparées de leur nature humaine.

We are just providing information, which we hope fans will find useful.

We cannot vouch for the user experience provided by external sites.

Yvonne Suhor : La vie au grand air, les couchers de soleil, les grands espaces, le calme, la nature, le ciel immense, les chevauchées à cheval... Yvonne Suhor : Très difficile car j'ai dû me débarrasser de tout ce qu'il y avait de féminin en moi. Puis, la façon dont je joue de mes yeux, de mon sourire, la façon de mouvoir la tête. Cine Tele Revue : Quel est l'artifice que vous utilisez pour comprimer votre poitrine et paraître un homme ?

Or, quand on y prête attention, il y a mille et un détails qui font que vous êtes une femme et non un homme. Yvonne Suhor : Je portais quotidiennement un soutien-gorge de sport comme ceux que les femmes utilisent pour monter à cheval qui écrase la poitrine.

Avertissement : nous diffusons cet article à titre d'information.

Yvonne Suhor (born November 29, 1965) is an American actress. She graduated from Illinois State University in 1985, and later received her MFA from the University of Southern California.

Pour le moment, mon aventure, c'est le professorat. Cine Tele Revue : Et parmi les acteurs français, y en a-t-il un qui vous séduit tout particulièrement ? J'ai vu "Green Card", mais j'ai adoré "Cyrano de Bergerac". Yvonne Suhor : Je suis tombée amoureuse il y a un mois. Cine Tele Revue : Vous avez toujours été célibataire ? Yvonne Suhor : Je les aime entreprenants, stimulants, bourrés de punch, beaux à regarder, mais surtout animés d'une vie intérieure. Les soupers aux chandelles et les balades sur la plage au clair de lune, très peu pour moi. Du temps où j'étais serveuse dans un Mc Do, j'allais au devant des désirs de mes clients. Cine Tele Revue : Que pensez-vous des mouvements de libération de la femme ? Yvonne Suhor : Pourquoi les femmes devraient-elles devenir les égales des hommes, puisqu'elles leur ont toujours été supérieures.